Mais c'est quoi la Blockchain ?

Grâce à cette innovation, OuiVote vous offre sécurité et confort

Démocratie innovante

La blockchain est un outil de vote sécurisé, transparent et audible par tous. Ni l’administrateur du vote ni d’autres individus ne peuvent modifier le vote. Trois éléments sont nécessaires pour effectuer un vote sur une blockchain : un actif programmable, c’est-à-dire une crypto-monnaie, un protocole pour représenter et faire vivre le vote, et une clé cryptographique, c’est-à-dire une carte électorale digitale, pour garantir l’identité du votant.

La blockchain permet de pallier la fragilité des systèmes de vote en ligne traditionnels en remplaçant le serveur central, impossible à totalement protéger contre des cyber-attaques.

Technologie de stockage et de transmission

Une blockchain est une chaîne de blocs, des conteneurs numériques sur lesquels sont stockés des informations de toute nature : transactions, contrats, titres de propriétés, œuvres d’art.
 

Tous ces blocs forment une base de données semblable à un livre de compte sans limite d’écriture. Cette chaîne de blocs est décentralisée, elle est donc hébergée sur plusieurs serveurs simultanément. La protection de ces blocs se fait par plusieurs procédés cryptographiques (ensemble d’instruments, de documents et de techniques associées permettant le chiffrement et le déchiffrement des données selon une méthode particulière) innovants. Il est donc impossible de modifier les données des blocs a posteriori. La Blockchain, c’est aussi la création de crypto-monnaies, qui permet de rémunérer certains nœuds du réseau supportant l’infrastructure.

L'INNOVATION AU SERVICE DE LA CONFIANCE

Le concept de la double clef publique et privée crée en 1976 par les américains Whitfield Diffie et Martin Hellman nommée « le protocole Diffie-Hellman » permet à deux agents d’échanger entre eux de manière cryptée sans besoin d’un mot de passe. 

Cette innovation sera la genèse de la technologie de la Blockchain. Ce concept théorique est possible notamment avec l’augmentation exponentielle de la puissance de calcul informatique associée à la disposition de tous et virtuellement inviolable.

Architecture distribuée

Dans le même temps les architectures distribuées s’imposent comme une référence en termes de stabilité et de sécurité. L’architecture d’un environnement informatique ou d’un réseau est dite distribuée quand toutes les ressources ne se trouvent pas au même endroit ou sur la même machine. On parle également d’informatique distribuée. Ce concept s’oppose à celui d’architecture centralisée sur un serveur unique.

Essayer notre plateforme

Vous souhaitez tester notre plateforme démocratique ?